Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog OK Club

Le blog OK Club

Le blog d'un club de plongée sous-marine Isèrois (FFESSM 14 38 0171)

Articles avec #materiel - technique catégorie

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique

Suunto rappelle tous ses capteurs / émetteurs de pression.
Si vous connaissez un(e) plongeur(se) qui en possède un, faites suivre l'info bien que le SAV ait dû le contacter si le produit a été enregistré.

==============================

DEAR DIVER,

We send this email to notify you of a product recall that requires your action.

Suunto has identified a potential safety risk affecting all Suunto Wireless Tank Pressure Transmitters and Suunto Tank PODs which wirelessly transmit tank air pressure to compatible Suunto dive computers. In two reported incidents, the exterior case of a Suunto Wireless Tank Pressure Transmitter have failed during regular dry land pressure testing. Although extremely rare, this represents a potential risk of injury, due to risk of bursting.

Diver safety is of highest importance to Suunto. Therefore, we have decided to initiate a recall of all Suunto Wireless Tank Pressure Transmitters and Suunto Tank PODs. Both of the known incidents happened to the Suunto Wireless Tank Pressure Transmitter. However, since the mechanical construction of these two products is very similar, we are also recalling the Tank PODs as a precaution.

Suunto will inspect and upgrade all the affected products via Suunto’s service network, free of charge for you. Do not use the affected products before they have been upgraded.

We sincerely apologize for the inconvenience caused by this. As a complementary service, we will provide a battery replacement free of charge and a one-year warranty from the date of inspection for all upgraded products.



Identification of the affected products:

 
Rappel d'émetteur Suunto
Please take the following actions if you own a Suunto Wireless Tank Pressure Transmitter or a Suunto Tank POD:
  1. Do not use the affected product(s) before they are upgraded.
     
  2. Bring the product(s) to your nearest authorized Suunto dive dealer or a Suunto Authorized Service Center for inspection and upgrade. 
    A list of dealers and authorized service centers can be found at: Dealer Locator
     
     . You may also use the free Suunto Online Service Request 
     
    (only available for certain countries) to get your product(s) picked up from your home/office. 
     
  3. When you receive your upgraded product(s), please register the product(s) at MySuunto
     
     to ensure you receive a full one-year warranty extension from the date of inspection.
     
  4. Please help us spread the message about this recall and share this information with your dive buddies that are using a Suunto Wireless Tank Pressure Transmitter or a Suunto Tank POD. Thank you! 


More information on the recall can be found at http://www.suunto.com/recall

 

 or contact Suunto Support at: http://www.suunto.com/Support/ 

 

We are very sorry for the inconvenience and thank you for your co-operation.We will do our utmost to prevent this kind of incidents from happening in the future.

Yours sincerely, 

The Suunto Dive Team

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique, #Vie du Club

Relooking terminé, peinture sèche .... yavépuka ... remonter les blocs !

Rendez-vous de bonne heure et de bonne humeur à la Ferme le 1er mai pour Joël, Seb et moi. Un petit café pour se réveiller et organiser la journée, et l'opération remise en service a débuté.

Inspection des blocs, coups de fouet pour certains, remontage des robinets et autres filets, numérotation et enfin gonflage.

Le tout, entrecoupé de quelques petites pauses bienvenues, nous a quand même pris la journée.

Vous pourrez les essayer jeudi à Aqualone.

Jeudi 4 mai : les blocs du club ..... le retour !Jeudi 4 mai : les blocs du club ..... le retour !
Jeudi 4 mai : les blocs du club ..... le retour !Jeudi 4 mai : les blocs du club ..... le retour !Jeudi 4 mai : les blocs du club ..... le retour !

Un intrus s'est habilement caché parmi nos blocs, saurez vous le retrouver ?

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique, #Vie du Club

Après leur avoir inspecté les boyaux lors des TIV et les avoir forcés à ingurgiter de l'eau pendant les épreuves (hydrauliques), nous leur devions quand une petite compensation, à nos blocs club, après tous ces sévices.

Quoi de mieux que de leur proposer un relooking pour qu'ils aient le swagg ?

Excellente idée !

Phase 1 : le gommage

A l'aide d'un exfoliant du commerce appelé aussi ponceuse à bande, les excès de peinture de bétonnière jaune sont supprimés.

Phase 2 : Organisation de la journée relooking

Amandine bossant dans le relooking industriel nous a permis d'avoir les produits de maquillage adaptés et le spécialiste maîtrisant son application.

Phase 3 : relooking

Rendez-vous à la Ferme de bonne heure et de bonne humeur. Etienne est là pour nous prêter un échafaudage qui nous servira de support pour les blocs à peindre.
Nous faisons la connaissance de Franco qui est là avec tout le matériel et les produits nécessaires à l'opération relooking.
 

Préparation d'une première fournée de blocs, masquage éventuel des robinetteries et direction le support où ils reçoivent une première couche d'apprêt.

Y'sont bôô, les blocs du club !!!Y'sont bôô, les blocs du club !!!

Un peu de séchage, puis peinture et vernis.

Y'sont bôô, les blocs du club !!!Y'sont bôô, les blocs du club !!!

Bon maintenant, il faut attendre un peu que les blocs soient suffisamment secs pour les installer dans le local où ils finiront tranquillement de sécher (1 semaine quand même).

Une cht'ite bibine et papotage avec Franco !
Les blocs sont secs ? 

Séchage !!

Y'sont bôô, les blocs du club !!!Y'sont bôô, les blocs du club !!!

Deuxième tournée ensuite avec les derniers blocs.

"Bis repetitae placent" : masquage, apprêt, séchage, binouse, peinture, vernis, séchage, binouse, entreposage.

===================

Pendant toute cette journée, nous avons eu plusieurs visites sympas : coup de main, coup de punch .......................... !

Y'sont bôô, les blocs du club !!!Y'sont bôô, les blocs du club !!!Y'sont bôô, les blocs du club !!!

Et heureusement qu'il y a eu des coups de main car,un bloc, ..... eh bien, c'est lourd !!

N'est ce pas, Amandine ?

Y'sont bôô, les blocs du club !!!

Et un grand merci à Franco qui est venu toute la journée peindre nos blocs. Nous devrions le voir un prochain jeudi à la piscine où il pourra tester un de ces beaux blocs lors d'un baptême et trinquer avec nous à la Ferme.

Bon ! Maintenant il faut attendre environ une semaine avant de finir le remontage définitif des blocs que vous verrez bientôt à la piscine.

Pour le moment, ils sèchent.

Y'sont bôô, les blocs du club !!!Y'sont bôô, les blocs du club !!!

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Calendrier et autres dates, #Matériel - technique
Récupération des blocs perso de retour d'épreuve de requalification

Les blocs club et persos sont à la Ferme et nous attendent après avoir tous réussi l'épreuve (hydraulique) de requalification périodique.

Yapuka les nettoyer (rouille superficielle due à l'épreuve en eau), les remonter (sous la supervision d'un TIV), leur donner un petit coup de gonflage (test étanchéité du remontage) et les récupérer APRES s'être acquitté de sa note (32,40 euros par chèque à l'ordre de OK Club Plongée).

Rendez-vous vendredi 17/2 à partir de 14h à la Ferme.

Guillaume, Joël et Daniel assureront une permanence à la Ferme mardi 21/2 et mercredi 22/2 de 18h à 19h afin que les propriétaires de blocs puissent venir les nettoyer / remonter / payer / récupérer. Vous pouvez missionner un autre plongeur du club pour le faire à votre place (pas les TIV qui ont à s'occuper des blocs du club).

NB : Les TIV ont à charge le remontage des blocs "club". Les blocs "perso" sont nettoyés / remontés par les propriétaires sous la supervision d'un TIV.

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #FFESSM, #Matériel - technique, #Législation
Un site fédéral dédié aux TIV

Mail de JL Blanchard, Pdt de la FFESSM

================

Mesdames et Messieurs les Président(e)s des Organismes Déconcentrés de la FFESSM,

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que l'application dédiée à la gestion des TIV vient d'être mise en ligne. Elle est accessible au public et aux différents profils de connexion à l'adresse suivante : https://tiv.ffessm.fr

Par ailleurs, un grand dossier « TIV » est publié dans Subaqua édition de janvier février 2017, et j’y ai consacré mon édito.

C'est l'aboutissement d'une année et demie de travail intensif de la fédération, d'une part pour "sauver" le dispositif des TIV qui était mis en péril par les projets d'évolution règlementaire et d'autre part pour innover en développant une véritable dématérialisation complète de l'ensemble du dispositif.

Cette application est au service des clubs, des SCA et des Commissions Techniques Régionales, mais également des licenciés dans leur ensemble car la fédération a souhaité aller bien au-delà des exigences des évolutions règlementaires, en développant de multiples services intégrés qui vont faciliter le quotidien de l'ensemble des membres de la fédération, tout en modernisant le dispositif des TIV dans son mode de gestion.

Nous allons maintenant continuer à faire évoluer l'application avec les remarques et remontées du terrain, mais également travailler sur la deuxième phase qui est déjà lancée et qui aboutira vers la fin janvier sur la saisie hors ligne pour les TIV en situation d'inspection.

Je vous remercie de bien vouloir communiquer cette information de mise en ligne à vos présidents de clubs et exploitants de SCA ainsi qu'à vos TIV en exercice.

Cette application étant essentiellement une application de travail sur le TIV (plus de 60.000 bouteilles sont inspectées tous les ans), votre profil licencié ne vous permettra pas d'accéder à l'intégralité des fonctions, notamment celles des TIV si vous n'êtes pas qualifié, mais vous pouvez accéder dans la rubrique "Mode d'emploi" à toutes les notices présentant les possibilités offertes à chaque type de public, avec de nombreuses explications et captures d'écran.

Bien amicalement.

Jean-Louis BLANCHARD

========================================

Plusieurs accès possibles au site en tant que "licencié", "TIV" ou "structure fédérale". Il faut au préalable être inscrit dans " l'espace licencié" du site de la FFESSM.

Pour le moment, les bases de données (BD des TIV, des blocs, des visites, etc..) sont vides. Qui va les remplir :

- la fédé avec les retours d'inspection que nous lui fournissons tous les ans ?

- les responsables matériels des clubs à partir des mêmes documents ?

Wait and see !!!

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Divers, #Matériel - technique, #Sorties perso

Copie de l'article de Scuba-people Le Mag n°90

========================

AVION : TRANSPORT DE LAMPES DE PLONGÉE ET DE BATTERIES

par Caren Liebscher

ENREGISTRER OU NE PAS ENREGISTRER – TELLE EST LA QUESTION

Il est maintenant bien connu que lors de voyages aériens, les articles dangereux, comme les lames ou les couteaux, doivent être enregistrés en tant que bagage de soute. Et ce, pour des raisons de sécurité vis-à-vis des autres passagers et membres de l’équipage, pour empêcher les détournements, ou encore pour éviter de blesser quelqu’un.

 

Il en va de même pour les lampes de plongée. Dans ce cas-ci, ce n’est pas la crainte d’un détournement qui est en cause, mais bien le risque d’incendie. En effet, les lampes de plongée s’échauffent davantage que les lampes de poche ordinaires. Si elles s’allument accidentellement dans le bagage à main, elles sont susceptibles d’enflammer le matériau environnant. Il va sans dire qu’un incendie à bord d’un avion serait une catastrophe. Les lampes et batteries plus volumineuses sont quant à elles généralement enregistrées en soute en raison de leurs poids.

 

QUELLE EST ALORS LA MEILLEURE FAÇON DE FAIRE ARRIVER LES LAMPES DE PLONGÉE À DESTINATION ?

On peut les emporter dans l’avion, mais mieux vaut séparer ou déconnecter les piles du reste. Démonter les différentes pièces permet également de garder les ampoules et autres objets délicats avec soi dans les bagages à main, afin d’éviter qu’ils soient écrasés en soute.

 

Les lampes de plongée entrent bien sûr dans la catégorie des marchandises dangereuses. En voici l’explication : « Équipement de plongée : (…) Les lampes de plongée peuvent contenir des batteries au plomb rechargeables et les lampes de plongée haute densité peuvent générer une chaleur importante lorsqu’elles sont allumées. C’est pourquoi, pour la sécurité du transport, les batteries et les ampoules doivent être retirées. »

 

Le règlement de l’IATA (Association du transport aérien international) relatif aux marchandises dangereuses fournit des instructions très claires à l’article 2.3.4.6. Objets produisant de la chaleur.

 

LES LOURDES REDONDANCES DE LA PLONGÉE TECH…

Les plongeurs tech, plus particulièrement, transportent plusieurs lampes de secours avec leurs batteries, et sont donc chargés d’objets potentiellement dangereux susceptibles d’outrepasser le poids autorisé pour les bagages de cabine. Ils se voient dès lors obligés d’enregistrer la plupart de leurs lampes en tant que bagage de soute.

 

BATTERIES AU LITHIUM : UN CAS SPÉCIAL…

Tant que nous y sommes, parlons des batteries au lithium ionique (Li-ion), pour lesquelles il existe une directive spéciale en matière de transport. Si les passagers ou les membres de l’équipage transportent des appareils électroniques portables (médicaux, par exemple) contenant des piles ou des batteries au lithium ionique ou au lithium métal, ils doivent s’en remettre aux instructions techniques de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) relatives aux exigences d’emballage et de transport et obtenir l’approbation de la compagnie aérienne.

 

L’OACI est une agence spécialisée des Nations unies. Conformément à ses Instructions techniques pour la sécurité du transport aérien des marchandises dangereuses, les passagers et membres de l’équipage peuvent emporter leurs appareils électroniques portables à usage personnel contenant des batteries ou des piles au lithium ou au lithium ionique (par ex. montres, calculatrices, appareils photo, téléphones portables, ordinateurs portables, caméras, etc.) dans leurs bagages de cabine à condition que le contenu en lithium ne dépasse pas 2 g ou que leur spécification énergétique ne dépasse pas 100 Wh. Les batteries au lithium dont l’énergie est supérieure à 160 Wh sont interdites à bord de l’avion, que ce soit en soute ou en cabine, tandis que les batteries au lithium ionique d’une énergie de 100 à 160 Wh peuvent être installées dans leurs dispositifs emballés dans les bagages de soute ou de cabine en fonction de la compagnie aérienne. Cela dit, même si elles sont autorisées par la compagnie aérienne, seules deux batteries de 100 à 160 Wh sont autorisées par passager ou membre de l’équipage.

 

Les batteries supplémentaires doivent être emballées individuellement dans un emballage isolant, un sac en plastique ou une boîte. Alternativement, les bornes peuvent être recouvertes d’un ruban adhésif afin d’éviter les courts-circuits. Elles doivent en outre être transportées dans le bagage à main.

 

Comme on peut le voir, toutes les piles et les batteries ne sont pas traitées de la même façon, ni le sont les dispositifs techniques. Il est toujours judicieux de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne locale bien à l’avance afin d’éviter les mauvaises surprises. Il est également conseillé de consulter le règlement du pays de destination pour s’assurer de pouvoir embarquer tout son matériel sans risquer de provoquer un incendie dans l’avion de retour et de se faire mal voir par les autres passagers.

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique

Tous les inflateurs powerline des gilets Aqualung et Apeks achetés après le 1/1/2015 peuvent présenter un défaut pouvant conduire à une injection d'air en continu dans la stab.

Voici l'info sécurité donnée par Aqualung.

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique
Rappel d'ordinateurs Uwatec Galileo/Luna/Sol

Tout est dans l'article de 60 millions de consommateurs.

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique

Si vous possédez un ordinateur Scubapro - Uwatec Galiléo (Luna ou Sol) dont le numéro de série est compris entre 150 422 0058 001 et 150921 0001 005. Il ne faut absolument pas l'utiliser et le rapporter à votre revendeur.

Les ordinateurs possédant un autre numéro de série ne présentent aucun danger.

Pour plus d'informations, suivez le lien Scubapro donné en fin d'article.

Si vous souhaitez conserver vos enregistrements de plongée, veuillez télécharger vos carnets de plongée avant de retourner l’ordinateur.
Le remplacement gratuit sera effectué début 2016.

Rappel d'ordinateurs Galiléo (Luna et Sol)

Voir les commentaires

Publié le par OK Club
Publié dans : #Matériel - technique
Tout ! Tout ! Tout ! Vous saurez tout sur les bouteilles !!!

Cette fin d'année est en effet propice à un article sur tout ce qui tourne autour de nos bouteilles, qu'elles soient en acier ou en alu.

Je sais que, concernant celles en verre, vous êtes toutes et tous déjà au top.

Fabrication des blocs acier

Fabrication des blocs aluminium

Quand on gonfle "un peu" trop !!!

Un bloc sous pression est potentiellement dangereux

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>