Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog OK Club

Le blog OK Club

Le blog d'un club de plongée sous-marine Isèrois (FFESSM 14 38 0171)

Publié le par OK Club
Publié dans : #FFESSM

Un article (en PJ) ,du site plongeur-loisir fait état officieusement d'une mise en demeure qu'aurait envoyé la CMAS à JL Blanchard, Président de la FFESSM.

Qu'est ce qui se passe t'il donc ?

" Il s'agit d'une MISE EN DEMEURE de la CMAS envers la Fédération demandant à celle-ci d'arrêter de diffuser de nouvelles cartes double face FFESSM/CMAS (chose qui a priori se fait déjà) mais surtout de retirer de la circulation toutes (?) les cartes double face abusives (notamment les cartes N3/CMAS3*).

Autre problème, la FFESSM est actuellement le seul organisme délivrant des cartes CMAS, cartes donnant alors une reconnaissance mondiale. Il n'y aurait donc plus de reconnaisance des plongeurs fédéraux ? "

=============================

J'ai envoyé un mail à la Fédé

<=>

Wait and see

Commenter cet article

OK Club 23/09/2013 18:43

La réponse de JL Blanchard
===============================================
Mise au point du Président de la FFESSM

C'est avec une certaine stupeur que je prends connaissance du courrier qui a été envoyé par la CMAS (réf. 503/09/2013) à divers élus de la FFESSM.

Après le Cnosf, la Direction des Sports jusqu'à Madame la Ministre chargée des sports elle-même, c'est maintenant au tour de notre organisation interne fédérale d'être frappée… Le moins que l'on puisse dire, c'est que la CMAS fait là preuve d'une connaissance parfaite de nos diverses institutions comme elle n'en a jamais fait preuve jusqu'alors,… à moins qu'elle ait été bien conseillée sur l'organisation sportive française... La manière galopante de cette information me fait penser, bien que n'ayant pas grandes compétences dans la sécurisation des systèmes informatiques, à un véritable virus…

J'ai effectivement moi-même reçu ce courrier, au titre de Président, le samedi 14 septembre. Il émane de Madame la Présidente de la Commission juridique de la CMAS. Cette commission n'ayant aucune prérogative décisionnelle à l'instar de celle de la FFESSM, j'ai donc, interrogé Anna ARZHANOVA, présidente de la CMAS, pour connaître et solliciter son avis sur cette injonction infondée, tant sur les plans factuel que juridique. J'attends aujourd'hui sereinement sa réponse et j’ai déjà évoqué tout cela au plus haut niveau de notre ministère de tutelle. A la suite de sa première visite internationale au siège national le 13 mai 2013 je suis convaincu qu'au regard de l'ambiance chaleureuse qui a auguré aux explications confiantes, au rappel de nos attachements historiques et présent et aux engagements mutuels des deux structures, Anna ne manquera pas de répondre rapidement à ma sollicitation.

Qu'en est-il de tout cela ? Nous nous sommes inquiétés depuis longtemps de l’évolution de la CMAS et nous continuons à observer avec une certaine prudence le positionnement structurel, financier et représentatif de la Confédération :
- Inquiétude structurelle, car les statuts de la CMAS ne permettent pas une juste représentation des fédérations membres, en regard de leur participation effective aux 3 comités technique, sportif, scientifique.
- Inquiétude financière, car les ressources de la CMAS, eu égard justement au fait que bien des fédérations membres n'ont jamais délivré, ou si peu, de cartes CMAS, sont fragilisées par lesdites fédérations.
- Inquiétude dans la représentativité internationale de la CMAS en matière de plongée subaquatique et dans la fiabilité des cartes CMAS distribuées: il est loin le temps où la CMAS était l'unique référence mondiale !

Cette situation de crise avait déjà fait l'objet de remarques constructives de la FFESSM, hélas pas écoutées voire vilipendées par l’ancienne équipe dirigeante de la CMAS.

C’est maintenant avec la nouvelle équipe dirigeante de la CMAS que nous travaillons; nous le faisons sans aucun état d'âme, en toute conscience, en respectant l'autonomie décisionnaire de chacune des structures. Les responsables français nouvellement élus à la CMAS, nombreux et à des postes importants, nous permettent de croire encore que la CMAS saura s'engager dans les nécessaires réformes; la présidente elle-même nous l'a affirmé.

Dans les mêmes termes que ceux que j'ai utilisés pour saisir Madame la Présidente, de quoi parle-t-on dans ce courrier en forme de "mise en demeure"? Du rayonnement de la CMAS dans une perspective internationale? Ou bien de logique économique du fait que notre fédération ait choisi de redéployer ses certifications de plongeurs en éditant ses propres cartes, ce qui conduit la CMAS à constater un préjudice économique ?

Sans entrer dans le vif du sujet, à savoir répondre point par point aux éléments strictement juridiques, ces cartes françaises telles qu’elles sont distribuées par la seule et unique fédération délégataire de l’Etat Français en matière de sports subaquatiques, sont le seul rempart qu'il reste à notre Confédération pour qu'elle puisse être strictement identifiée par la réglementation française prévue par notre Code du Sport français. La CMAS souhaite-t-elle que nous retirions de nos cartes toutes mentions ou référence à la fédération internationale ? Cela affaiblirait notoirement la CMAS en France et la ramènerait au même niveau de lecture réglementaire que toutes les autres agences internationales de plongée. En particulier, la pertinence règlementaire de la CMAS en matière de plongée pourrait être soulevée soit par notre Ministère des Sports, soit par les autres acteurs du paysage de la plongée française.

Ne faisons pas feu de tous bois, ne vociférons pas, gardons le calme et le fair-play nécessaires que toutes organisations, sportives de surcroit, doivent garantir dans la sagesse des décisions qu'elles sont amenées à prendre. Ayons confiance dans l'engagement donné par ses responsables au plus haut niveau, gage d'apaisement… et attendons patiemment … je vous informerai au plus tôt, des suites données à cette affaire. La CMAS se tromperait-elle de cible en soulevant de tels faits là alors que les difficultés sont ailleurs…?

Recevez, Mesdames, Messieurs, l'expression de mes salutations fédérales les plus chaleureuses.

Jean-Louis BLANCHARD
Président FFESSM

OK Club 18/09/2013 16:29

Voici la réponse de la Fédé :
==============================================
Bonjour,

Voici la réponse à votre question postée sur le site de la fédération :

Aucun probleme car la correspondance entre niveaux Ffessm et étoiles Cmas est inscrite dans la Loi française (code du sport, annexes III 14 b et III 15 b) et la Cmas pas plus que la Ffessm n'ont autorité sur la Loi.

L'attaque de la Cmas relève en realité des difficultés économiques et politiques qu'elle traverse, surtout depuis que la Ffessm, consciente du manque de rigueur dans l'obtention des cartes Cmas de plongeurs en certains lieux à l'étranger, a souhaité contrôler elle même les cartes de plongeur.
Pour le reste, à savoir querelle politique entre deux entités avec mise en demeure ou autre procédure, le président de la Ffessm répondra publiquement sous très peu de temps.

Sincères salutations

Le Secrétariat FFESSM