Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog OK Club

Le blog OK Club

Le blog d'un club de plongée sous-marine Isèrois (FFESSM 14 38 0171)

Publié le par OK Club
Publié dans : #PUB

Je vous livre la copie intégrale d'un article paru dans le MAG n°48 de Scuba People

==============================

TROUVER UN MAGASIN DE PLONGÉE EN LIGNE

Tout comme 90% des Français, je fais une recherche sur Google : " magasin plongée ". Afin d'être le plus neutre possible, j’effectue les recherches en me déconnectant de mon compte Gmail et passe en mode « vie privée » afin que le géant de Mountain View ne personnalise pas les résultats.

 

 

Avec 1.500.000 résultats, il faut bien faire des choix. Je décide donc :

- de prendre en compte exclusivement la 1ère page de Google,

- aussi bien les résultats naturels que les liens sponsorisés (la publicité payante),

- de ne retenir que des revendeurs spécialisés en plongée sous-marine,

- qu'il s'agisse bien d'un site e-commerce offrant un vrai choix en terme de références.

 

In fine, nous nous retrouvons avec 10 "sélectionnés" (par ordre alphabétique) :

 

 

GAGNER DU TEMPS

Pour 74% des e-consommateurs, le gain de temps est le premier critère d'achat sur internet. Lorsqu'ils se rendent sur un site de vente en ligne, leur choix est déjà fait. Ils ajoutent au panier et passent en caisse.

 

 

Oui mais voilà, parmi les sélectionnés, certains sites sont plus ergonomiques que d'autres.

Le menu principal, essentiel afin d'assurer une navigation rapide, est classé suivant une logique personnelle chez bubble-diving.commagasin-plongee.com et vieuxplongeur.com alors qu'il est d'usage d'utiliser l'ordre alphabétique. Chez "scubaland.fr" les menus déroulants sont tellement hauts qu'il vous faudra jongler avec les flèches de votre clavier si vous cherchez "Verre correcteur masque " par exemple...

Même si 90% disposent d'un moteur de recherche interne, seul le "vieuxplongeur.com" n'en propose pas, ceux-ci sont plutôt inégaux quant aux résultats qu'ils affichent, si ils en affichent...

 

GESTION DE STOCK

Une fois que vous avez trouvé le produit de vos rêves et avant de le commander, il est nécessaire de savoir quand il vous sera expédié.

La plupart des sites sélectionnés annoncent la couleur. En cas de rupture de stock, certains affichent même le jour théorique d'expédition après réapprovisionnement (si tant est que le produit soit bien disponible chez le fabricant...).

Néanmoins, aucune information quant à la disponibilité des produits chez plongee-sub.comet scubawind.com.

ÉCONOMISER DE L'ARGENT

Pour 66% des e-acheteurs, la seconde motivation pour faire ses achats sur internet est le prix. Nous avons donc choisi de nous équiper de pied en cap dans chacun des magasins de plongée en ligne afin de comparer les offres.

Malheureusement, force est de constater que tous les produits ne sont pas disponibles dans tous les magasins.
NB : scubaland.fr a fait le choix d'afficher 2 tarifs. Le premier est le tarif conseillé (qu'aucun magasin ne propose) et le second, remisé, auquel vous avez accès gratuitement en vous inscrivant sur leur site. Nous avons donc pris le parti d'utiliser le second directement.

 

PALMES AVANTI QUATTRO POWER CHAUSSANTES - MARES

DETENDEUR LEGEND LX ACD 2012 - AQUA LUNG

STAB X-FORCE - SCUBAPRO

ORDINATEUR ZOOP - SUUNTO

SAC MOBY LIGHT - CRESSI

FRAIS DE PORT

RELATIONS COMMERCIALES

Afin de tester la réactivité de ces sites, et simplement vérifier que quelqu'un traite bien les demandes, j'ai envoyé à tous une question au sujet de l’acronyme "ACD" concernant le Legend d'Aqua Lung. Les réponses sont arrivées entre 5 minutes après envoi pourscubaland.fr, et jusqu'à 24 heures pour les autres. En revanche, une semaine après expédition, bubble-diving.com, palanquee.com et vieuxplongeur.com n'ont toujours pas répondu...

 

POLITIQUES COMMERCIALES

La loi vous autorise à retourner vos achats pendant un délai de 7 jours. La plupart de ces sites marchands ont fait le choix de porter cette autorisation à 15 voire 30 jours à condition bien entendu de les retourner dans leur emballage d'origine. Paiement en 3 ou 5 fois, voire 24... suivi de commande, numéro de tracking... l'éventail "classique" du e-commerce est offert. Bien entendu, les modes de paiement proposés sont divers et variés et tous sécurisés de manière la plus optimale possible.

 

ALORS ACHETONS MAINTENANT!

Nous nous sommes bornés à ajouter exclusivement les références disponibles dans tous les magasins de plongée (palmes, détendeur et stab) afin de pouvoir vous présenter ce comparatif. Voici donc les résultats classés par ordre croissant :

 

 

Alors qu'à peine plus de 2 euros séparent le 1er (887€) du 2nd (889.10€), il y a tout de même un écart de près de 185€ pour les mêmes équipements entre le 1er et le dernier (1071.90€) de ce classement... Ce même dernier qui, si nous n'avions acheté que les AVANTI QUATTRO, serait arrivé sur la 3e marche du podium...

 

En fait, ce comparatif démontre qu'en fonction de ce que vous souhaitez acheter, il n'existe pas LE site de référence. Et que l'argent que vous allez économiser aura un coût puisqu'il vous demandera un effort certain afin de trouver le prix le plus bas sur la toile. Ce qui est antinomique avec la 1ère motivation de l'achat on line : le gain de temps... Ne rêvez cependant pas à un comparateur de prix plongée, le marché est, une fois encore, trop étroit pour exciter un quelconque investisseur. Tellement étroit, qu'il est d'ailleurs surprenant de constater que malgré l’appétit du e-consommateur en matière de voyage, c'est le 1er achat sur internet (56%), aucune agence spécialisée plongée ne propose vraiment de vente en ligne... mais ceci est un autre sujet...

 

 

On attend pour 2013 une nouvelle croissance des achats en ligne : en effet, 73% des cyberacheteurs ont l'intention de maintenir leur niveau d'achat sur internet et 19% envisagent d'acheter plus souvent en ligne. Alors que la consommation des ménages ne devrait pas croître en 2013 dans un climat économique délicat, la vente en ligne devrait donc en revanche poursuivre sa progression au détriment de la vente au détail traditionnel : nouveaux acheteurs, nouveaux sites commerçants, l'e-commerce français garde de beaux jours devant lui.

 

 

Mais la vrai question n'est-elle pas de savoir si l'on recherche le prix le plus bas ou bien le meilleur prix ? Je vous conseille d'ailleurs à ce sujet la lecture du billet d'humeur de Patrick Marchand "You buy peanuts, you are monkey !"

 

Manuel Lewin

Commenter cet article